Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Guinée : le Général Doumbouya a-t-il vraiment un Master en Défense ?

8 mai 2024 4 min(s) pour lire
Partager sur

En Guinée, falsifier ses diplômes pour être ministres ou mentir sur son curriculum vitae (CV) pour obtenir des postes de responsabilités est une pratique répandue dans l’administration. Dans son rapport de 2023, l’Inspection Générale d’État a révélé qu’au niveau de la Fonction Publique « 960 diplômes et attestations sur 1004 » recueillis ont pu être ou mis à authentification auprès des entités de délivrance. Et sur les 960 diplômes, 346 étaient non conformes, soit un taux de 36 % de documents faux.

Mais cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un ministre ou d’un cadre de l’administration, mais plutôt du Président de la transition, le Général de Corps d’Armée Mamadi Doumbouya.

En effet, dans le CV ou la biographie offocielle du Général Doumbouya affiché sur les portails web de la Présidence de la République, du Gouvernement et de certains départements ministériels, il est mentionné qu’il est notamment « titulaire d’un Brevet français d’Études Supérieures Militaires et d’un Master de Défense à l’Université parisienne Panthéon-Assas ».

Nous avons cherché à comprendre si le président de la transition guinéenne a effectivement obtenu les diplômes en question.

Doumbouya titulaire d’un BEMS ?

Sur le premier diplôme, nos recherches ont effectivement prouvé que le Général Mamadi Doumbouya est détenteur d’un Brevet d’Études Militaires Supérieures (BEMS) en France.

À travers la plateforme numérique du Journal officiel de la République française, nous avons pu obtenir la copie de l’Arrêté du 12 février 2019 portant attribution du Brevet d’Études Militaires Supérieures. Il est signé par la ministre des Armées à l’époque, Florence Parly et enregistré au Journal officiel sous le numéro 0043 du 20 février 2019.

Le BEMS est obtenu en fin de scolarité de l’école de guerre. Le Général Doumbouya à l’époque Commandant, est donc de la vingt-cinquième promotion de l’École de guerre de France.

Qu’en est-il pour le Master ?

Pour vérifier également l’authenticité du diplôme de Master en Défense qui aurait été obtenu à l’Université Panthéon-Assas ou Sorbone II Assas, nous avons adressé un courriel au directeur de l’Institut Supérieur de l’Armement et de la Défense (ISAD) de l’Université Panthéon-Assas.

Après une première réponse négative, nous avons relancé. Mais Professeur Jean-Jacques ROCHE, directeur du Master « Défense et dynamiques industrielles » est resté formel.

« La réponse, une nouvelle fois, est NON. M.Doumbouya indique sur son CV être diplômé de Paris 2, mais il n’a pas suivi mon master durant son année de formation à l’Edg [École de guerre] », a-t-il répondu une nouvelle fois.

En clair, le Général Mamadi Doumbouya n’est pas titulaire d’un diplôme de Master attribué par l’Institut Supérieur de l’Armement et de la Défense (ISAD) de l’Université Panthéon-Assas comme mentionné dans sa biographie officielle encore affichée sur le site web du gouvernement guinéen et celui de la présidence.

Qui a donc mentionné cela dans cette biographie ? Pour en savoir davantage, nous avons cherché à joindre le porte-parole du gouvernement qui a promis de nous revenir mais sans suite. Nous avons également écrit au président de la transition via le site web de la présidence de la République. Là également pas de réponse pour l’instant.

Au cas où les autorités décident de réagir en apportant des éléments contraires, nous n’hésiterons pas à mettre à jour cet article.

7 Commentaires sur “Guinée : le Général Doumbouya a-t-il vraiment un Master en Défense ?”

  1. Wuuri Bari
    8 mai 2024

    Merci Facely pour ton courage et tes efforts constamment employés pour nous informer. Sally et toi, vous sortez du lot et c’est vraiment un brin qui nous rassure et fait espérer par ces moments où l’essentiel des médias signent complices avec nos véreux gouvernants. Qu’Allah veuille sur vous et vous fortifie !

  2. Hamidou Barry
    8 mai 2024

    Félicitations mon cher Facly, c’est aussi cela, un journaliste d’investigation.

  3. Ibrahima
    8 mai 2024

    Félicitation pour les recherches et l’objectivité dans l’information chose tellement rare de nos jour

  4. THEA YALAMONCE
    8 mai 2024

    Ya pas une ecole ou on sort pour devenir president ,ministre ou tout autre. ce qui est claire le Monsieur gere vraiment bien et il est venu pour redresser et il le fait. chapeau mon General.

  5. Zimpa
    9 mai 2024

    Merci M. Konaté pour tous les efforts que tu fournis pour nous informer au quotidien et de la bonne manière. 🙏

  6. Zimpa
    9 mai 2024

    Merci M. Konaté pour tous les efforts que tu fournis pour nous informer au quotidien et de la bonne manière. 🙏

  7. Bonjour Monsieur Konaté,
    Cet article est d’une importance capitale dans la mesure où le mensonge a toujours tendance à prendre de l’ascenseur en Guinée pendant la vérité, elle, prend l’escalier.
    L’issue de cette enquête guidera soignera la curiosité des Guinéens à ce sujet de haute teneur.
    Bon courage et je vous invite à jeter un coup d’œil sur mon blog.

Laisser un commentaire